Les infos insolites sur Calais #1

Tourisme

Savez-vous pourquoi le boulevard l’égalité se nomme ainsi ? Connaissez-vous la légende de « Mélie » la courguinoise ? Ou encore qu’une empreinte royale se cache dans Calais ?
Retrouvez plein d'infos et anecdotes croustillantes sur Calais dans cet aticle.

L’empreinte du pied de Louis XVIII

L’empreinte royale
L’empreinte royale

Au bord du bassin du paradis, vous avez sûrement déjà aperçu sans y prêter vraiment attention, la colonne Louis XVIII (grande tour surmontée d’une boule). Elle fut construite en 1815, à l’endroit même où le roi posa le pied sur le sol français. Une plaque de bronze, moulée de l’empreinte du monarque s’y trouve scellée.

Moderne avant l’heure, elle fut érigée grâce à un financement participatif de 564 calaisiens qui récoltèrent 6557 francs.

Tom Souville sifflet au vent ?

Statue rendant hommage au corsaire Tom Souville
Statue rendant hommage au corsaire Tom Souville

Sous un certain angle, le plus célèbre des corsaire calaisien, semble exhiber fièrement son membre. Rassurez-vous cela n’est autre que la crosse de son arme feu. Ouf.

Le boulevard de l’égalité, chemin vers les cieux

Plaque du Boulevard de l’égalité
Plaque du Boulevard de l’égalité

Jusqu’en 1897, le Boulevard s’appelait le Boulevard de Lesseps. En l’honneur du vicomte Ferdinand de Lesseps. Ce dernier ayant trempé dans des affaires de corruption, le maire de l’époque Émile Salembier a rebaptisé le boulevard Lesseps en Boulevard de l’égalité car il dirige vers le cimetière « où la parfaite égalité réduit riches et pauvres à la même situation ».

Une erreur fatale au cœur de la ville

Plaque commémorative se trouvant sur la façade du 95 rue des fleurs
Plaque commémorative se trouvant sur la façade du 95 rue des fleurs

En 1945, suite à une confusion entre la ville de Calais et celle de Dunkerque, nos alliés anglais ont accidentellement lâché leurs bombes (48 au total!) sur la zone du quartier saint-pierre. Le bilan est lourd. 97 victimes dont 16 enfants. Sur la façade du 95 rue des Fleurs vous retrouverez une petite plaque commémorative.

La légende d’Amélie la courguinoise

Amélie, perchée en haut de l’immeuble de la matelote
Amélie, perchée en haut de l’immeuble de la matelote

La légende raconte qu’Amélie ne parvenait pas à se remettre de la disparition de son quartier qu’elle chérissait tant. Un soir, vêtu de sa tenue de courguinoise, elle se rendît au bal organisé secteur saint-pierre. Elle y fut élue reine de la soirée. Dans une ambiance festive, les participants décidèrent d’amener la jeune matelote dans son quartier et la hissèrent dans la niche du plus haut immeuble du Courgain. Amélie, tellement heureuse, s’y recueillit seule un moment. Une étoile filante passa, Amélie fut retrouver figée et liée à tout jamais à son quartier adoré.

CSP – L’unification de deux villes

Symbole CPS sur les cheminées de la mairie
Symbole CPS sur les cheminées de la mairie

Sur les deux cheminées de l’hôtel de ville, vous retrouverez les lettres CSP entrelacées. Ce sigle symbolise la fusion des villes de Calais et de Saint-Pierre.

Sources :
« Guide des sculptures monumentales à Calais » d’Annette Haudiquet
« À travers cent rues, places et lieux-dits. Calais » de Fernand Rolet
« Le Courgain maritime » de Magali Doman

Estelle Corne
J'aimerais, via ce blog, éveiller la curiosité des calaisiens et des visiteurs. Les inciter à découvrir ou redécouvrir Calais en les aiguillant, les conseillant et en diffusant les informations.

Brad'Art de Noël 2019, Pêle-Mêle créatif Le Phare, l’horizon marin